(credit photo : dialogu4health)

On l'appelle CMV, mais son vrai nom est CytoMegaloVirus

Megalo, il l'est un peu c'est vrai, lorsqu'il surgit pour bouleverser une vie. Ilprend alors toute la place.

Mais sinon, dans une grande majorité des cas, il est plutôt discret. On s'aperçoit à peine de sa présence, même si pourtant il fait partie de la famille des virus herpes ...

Un peu de fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête .. bref, on le confond même avec un état grippal. Et dans une majorité de cas,on ne s'aperçoit même pas qu'il est là ...

D'ailleurs 30 à 70% des habitants de pays occidentaux ont déjà eu le CMV, et je parie que la plupart ne le sait même pas. Dans les pays en voie de développement, c'est carrément 80 à 100% de la population qui est concernée.

Alors, me direz-vous, pourquoi lui consacrer un billet sur ce célébrissime blog (je blague, mais vous allez voir c'est important)

Parce que, sous ses airs inoffensifs,le CMV peut être redoutable dans certains cas.

Si vous êtes immuno déprimés, et aussi si vous êtes ENCEINTES. Et c'est donc essentiellement aux futures Mamans que je m'adresse.

Sachez le, ce virus, si courant, et qui peut se contracter si facilement, peut faire de gros dégats sur le futur bébé ...

Les atteintes neurologiques peuvent alors être multiples. Les séquelles sensorielles (surdité et cécité) sont les risques majeurs. Mais également un retard psycho moteur, retard de croissance, lésions intestinales etc ... Selon la date à laquelle l'infection se fait, les séquelles peuvent être plus ou moins importantes : fausse couche, naissance prématurée, séquelles sur l'enfant ...

La première fois que j'ai entendu parler de ce virus. c'était pour ma 2eme grossesse. Lors de la 1ere je n'avais jamais entendu ces 3 lettres. Pas étonnant car c'était en 1999 et ce n'est qu'en 2002, qu'on a commencé à se poser la question du dépistage systématique.

Je me rappelle d'ailleurs très bien de l'obstetricien m'expliquant que certains de ses confrères refusaient de faire faire ce dépistage à leurs patientes, car, il n'y avait aucun traitement à proposer en cas d'infection. Du coup ils partaient du principe qu'il n'était pas nécessaire d'inquiéter 100% des femmes enceintes, sachant que la majorité ne serait de toute façon pas concernée ...

Mon médecin tenait lui, à ce que je fasse ce test, d'une part parce qu'à cette époque , j'avais un enfant en bas-âge et aussi parce que je travaillais auprés d'enfants.

Car ce qu'il faut savoir de ce virus, c'est qu'il se transmet par toutes les sécrétions corporelles, et notamment les sécrétions des jeunes enfants ...

Alors quand on est une jeune maman , on est particulièrement exposée : lorsqu'on change l'enfant, lorsqu'on utilise la même cuillère pour finir sa compote (allez je sais bien qu'on est nombreuses à l'avoir fait), quand on se fait des bisous, quand on sèche les grosses larmes etc ....

Lorsqu'on est immunisé, pas de souci, en général. La réactivation du virus est assez rare.

Mais si on ne l'est pas, alors il est important, je pense, de connaître les précautions à prendre pour limiter les risques.

 - Lavez vous les mains très souvent, après chaque change, et pendant la préparation/rangement des repas. 
En effet, le virus ne résiste pas à tous les produits ménagers ou d'hygiènes classiques.

- Ne donnez pas de baisers sur la bouche à vos enfants, éviter le contact avec les sécrétions nasales.

- Ne partagez pas vos couverts avec vos enfants :
Éviter de mettre la cuillère de l'enfant dans votre bouche, ne pas sucer sa tétine, la tétine de son biberon, et éviter de terminer son assiette.

- Évitez de prendre un bain avec vos enfants (contact possible avec les urines)

- Essayez de transmettre le nettoyage à grande eau du pot de votre enfant à une autre personne.

- Prévoyez un linge de maison spécialement réservé à vos enfants.

(source : ICI)

Chaque année,en France, entre 500 et 700 enfants naissent en présentant des séquelles dues au CMV.

C'est la première cause virale de malformations et handicaps des bébés.

Depuis quelques années, de nombreuses personnes agissent pour faire connaître ce virus,informer les futurs mamans, aide la recherche etc ...

Rien qu'en informant, on fait déjà beaucoup. On ne peut pas se protéger de quelque chose, si on ne sait pas de quoi il s'agit.

Depuis plusieurs années, je suis les fabuleuses initiatives de Anne Helene et son accociation Chanter Marcher Vivre, et je ne peux que vous inviter à découvrir aussi tout ce qu'elle fait.

Prenez aussi un peu de temps pour visionner cette petite video et surtout surtout la faire passer aux futures mamans que vous connaissez peut être ;

 

La recherche avance, mais avant qu'elle ne mette au point un traitement qui viendra à bout de ce virus, la meilleure arme est l'information ...

Nous connaissons bien le CMV à la maison ... depuis ma 2eme grossesse donc,oú pendant quelques jours, nous avions redouté le pire,mais surtout depuis que Minilou est entré dans nos vies et que nous avons découvert, dans une salle d'un hôpital d'Hanoï, que, peut être la vie ne serait pas un long fleuve tranquille. 

Je profite de ce message pour embrasser bien fort Hermance et Aloïs ... et leurs mamans !