Afficher l'image d'origine

C'est affreux, chaque année, j'ai l'impression de réécrire sans cesse le même article ...

Rien ne bouge.

Quand certains monopolisent les médias et l'attention du public, d'autres sont encore une fois oubliés, négligés, maltraités ...

Finalement j'en viens à me demander si le silence qui se fait autour d'eux ne vient pas du fait que ça arrange bien tout le monde qu'ils soient invisibles ...

En apparence, certains s'offusquent de ce qui leur arrive ... en apparence seulement, parce que dans les faits, je ne vois jamais personne bouger pour eux ...

Ceux qui me suivent depuis longtemps auront sans doute compris, je fais allusion aux milliers d'enfants handicapés, qui encore une fois, n'ont pas fait leur rentrée comme leurs petits copains du même âge ...

Oubliés sur le bas côté, comme si finalement ils ne méritaient pas eux aussi de recevoir une instruction ...

Pas d'AVS, pas de matériel adapté, des équipes peu ou mal formées, une administration inefficace et bien souvent inhumaine, pas mal de mauvaise volonté aussi.

On dirait que tout est fait pour qu'au final cela ne marche pas ...

Surtout ne pas leur laisser une petite chance d'y arriver ... sait-on jamais, ils se permettraient alors peut être d'en demander plus : avoir accés à des études supérieures, avoir un travail, une vie sociale .... 

Vite cachons-les, oublions-les, refusons-leur la moindre particule de respect, empêchons les d'avoir un avenir, des fois qu'ils intégrent un peu trop la société ...

Bref, cette année encore, je suis écoeurée.

Pas vraiment pour loulou car, mis à part quelques détails, tout s'est relativement bien passé (mais aprés plus de 2 ans de bataille, je me dis qu'on a bien droit à une petite année pour souffler avant d'attaquer le collège, car là, je sais qu'il va sans doute falloir repartir au combat ...). Il a quand même fallu régler des problémes de transport, d'horaires, de matériel mais on finit tellement par s'habituer qu'on n'y fait même plus attention peut être ...


Je suis écoeurée parce que j'ai passé une partie de ma journée à recevoir et lire des messages de mamans désespérées et épuisées.

La liste des dysfonctionnements est longue : absence d'AVS, pas de transport, remarques déplacées de certains directeurs/ enseignants, notification jamais arrivée, matériel non fourni, refus d'accueillir, non respect des notifications, exclusion des temps péri scolaires etc....

J'entends parfois que "'quand même ça bouge un peu "' ... oui, ça bouge un peu, car heureusement il y a aussi des gens qui nous accompagnent du mieux qu'ils peuvent, mais soyons réalistes, 11 ans aprés la loi de 2005, on est encore bien bien trop loin d'un résultat positif ...

ça bouge aussi et surtout  parce que les parents concernés s''epuisent sans relâche pour faire respecter les droits de leurs enfants. Ils doivent sans cesse demander, compléter des dossiers, déposer des recours, recommencer, "'harceler"' comme osent s'en plaindre certains ... Nous ne ''harcelons'' pas, nous essayons simplement d'offrir un avenir à nos enfants ...

Voilà, ce soir encore je pense bien fort à tous ces enfants de l'ombre.

Vous ne les voyez peut être pas, et c'est bien dommage d'ailleurs, mais ils sont là eux aussi ....